© 2023 por Armário Confidencial. Orgulhosamente criado com Wix.com

  • Wix Facebook page

World Poetry Day



Foi com muita satisfação que declamei um poema escrito para os togoleses no World Poetry Day, evento que se transcorreu em 151 países e, em Lomé, um sucesso de público. Agradeço a Steve de Bodj e Patron Kokou Henekou pelo convite. Segue o poema original.

C’est avec beaucoup de satisfaction que j’ai déclamé un poème écrit pour les Togolais à l’occasion du World Poetry Day, événement placé dans 151 pays du monde, ici à Lomé une réussite. Je remercie à Steve Bodjona et Professeur Patron Henekou par l’invitation.


Les Togolais Ana Paula Arendt*

Ombre d’épaules reste sur moi Ce sont les ombres des hommes Togolais non par chance, que par choix. Courage et force habitent leurs muscles. Couleur et forme engendrent leur matrice. Ils volent, ils prennent des mots Des mots alors leur obéissent. Ils ont choisi le cœur du monde Un morceau musard faconde de cette terre qui sort d’un royaume excisé Mis au rebout par des blancs en secondes, d’une part de l’Afrique cependant disputé. Ils restent, ils vainquent. Leurs racines : profondes Combattants de paix, paladins d’esprit : Africains, noirs, millénaires, ewes, kabiés, minas, chères voiries. La chanson court à leurs voix, l’amour franchit le seuil dans leurs veines : Les secondes ne profitent plus que des siècles. La cure à la stupidité triomphe belle au mouvement ininterrompu du moment, Force agissant sur le monde au fil du temps. Mon chemin oublié m’amène jusqu’à leur victoire de sable. L’Atlantique furieux, son mur. Je trouve ces qui sont Togolais et leur regard m’ouvre une chambre ; la serrure ouvert à vraie amitié. Les correspondances du cœur sans utilité aucune. Leur propos est devenir, sourire, maîtriser les sceaux. Aux semailles de l’âme où des récits germinent, l’arbre devient l’ombre de ses épaules. La fleur tombe sur moi, vient le fruit de l’an. La sècheresse ne sert qu’au prélude de la pluie. Dans cette chambre je me perds puis j’inhale longuement, relaissé : je peux tout j’ai tout. Si je suis Togolaise, je suis un cœur dans le cœur de l’Afrique, le siècle dans le siège de l’Atlas, une voie dans les voiries des peuples. Une chambre qui s'ouvre à moi-même, sans cloisons.

-- *Ana Paula Arendt est une poète et diplomate Brésilienne.


4 visualizações